Saint-Hubert (Québec), le 24 avril 2001 – L’astronaute de l’Agence spatiale
canadienne Chris Hadfield et Scott Parazynski, de la NASA, sont sortis
aujourd’hui de la navette Endeavour pour effectuer une deuxième marche
spatiale. Cette sortie visait à rebrancher les câbles sur la Station
spatiale internationale et à fournir du courant au Canadarm2 à partir de sa
nouvelle borne de connexion, installée sur le laboratoire Destiny.

« Salut Canadarm2! » a lancé l’astronaute de l’Agence spatiale canadienne
Chris Hadfield au début de la marche spatiale. À 8 h 34, les astronautes ont
commencé la marche d’une durée de sept heures et demie, pendant laquelle ils
ont reconfiguré les câbles sur le laboratoire américain Destiny de la
Station, afin d’activer la nouvelle borne de connexion du Canadarm2 (mieux
connue sous le nom de borne électromécanique) installée sur le laboratoire.
Le bloc d’alimentation primaire du bras a été connecté facilement et
rapidement, mais les astronautes ont eu de la difficulté à connecter le bloc
d’alimentation auxiliaire. En ouvrant un panneau situé sur la surface
extérieure de la Station spatiale, les astronautes ont pu enlever puis
rebrancher les connecteurs pour ensuite réussir à activer l’alimentation
auxiliaire du Canadarm2.

Une fois la tâche achevée, le Canadarm2 a permuté ses extrémités pour la
toute première fois pour commencer à s’alimenter en courant et en données à
partir de sa nouvelle borne de connexion.

À la fin de la journée, le Canadarm2 a reçu la commande d’élever son berceau
en position stationnaire pour la nuit. Demain, le Canadarm2 entrera de
nouveau en action. Créant un moment historique, les deux générations de bras
robotisés canadiens travailleront ensemble; le nouveau bras de la Station
remettra son berceau au Canadarm de la navette dans un geste qu’on a
surnommé la première « poignée de mains » robotisée dans l’espace.

Le Canadarm2 continuera à subir des tests même après le retour de l’équipage
de STS-100 sur Terre. Cependant, son installation sur la Station spatiale
internationale, qui est maintenant sa résidence permanente, est terminée. «
Le bras continuera de fonctionner sur sa base actuelle installée sur le
laboratoire Destiny jusqu’à ce que la Base mobile du Canada soit livré à la
Station l’an prochain », a déclaré le président de l’ASC, M. Mac Evans. « La
plate-forme mobile du Canadarm2 (Base mobile) fournira au bras un autre mode
de transport qui consiste à glisser sur des rails posés sur la poutre
principale de la Station pour se rendre jusqu’à son lieu de travail. » Munie
de quatre bornes électromécaniques, la base pourra transporter non seulement
le Canadarm2 mais aussi le Manipulateur agile spécialisé de fabrication
canadienne (qui sera lancé en 2003-2004). Ce bras robotisé à deux mains et
très perfectionné exécutera les tâches plus délicates et travaillera de
concert avec le Canadarm2 pour assembler la Station spatiale internationale.

Programme des médias pour la journée du 25 avril 2001 (Jour 7 de la mission)

  • 8 h 46 HAE : le Canadarm2 remet son berceau de transport au Canadarm de la
    navette.

  • 10 h 16 HAE : le Canadarm de première génération replace le berceau dans
    la soute de la navette pour le ramener sur Terre.

  • 11 h 11 HAE : conférence de presse de l’Agence spatiale européenne avec
    les membres d’équipage Rominger et Guidoni. Les médias canadiens au JSC et à
    l’ASC sont invités à assister à cette conférence de presse, mais ne pourront
    pas poser de questions.

  • 12 h 30 HAE (AC) : séance d’information de la NASA sur les activités de la
    journée. Benoît Marcotte, Directeur, Ingénierie d’exploitation à l’ASC,
    participera à cette séance. Les médias sont invités à participer soit au JSC
    ou à l’ASC, et pourront poser des questions aux deux endroits.

  • 13 h 51 HAE : conférence de presse de l’Agence spatiale russe avec
    Lonchakov et Usachev. Les médias canadiens au JSC et à l’ASC sont invités à
    assister à cette conférence de presse, mais ne pourront pas poser de
    questions.

    Les porte-parole de l’ASC, dont MM. Mac Evans, président, et Marc Garneau,
    vice-président exécutif, seront disponibles pour des entrevues au Johnson
    Space Center à Houston, au Texas et au siège social de l’ASC à Saint-Hubert
    (Québec).

    Pour obtenir une couverture en direct, les médias peuvent se connecter au
    satellite de NASA TV sur la bande GE-2, transpondeur 9C à 85 degrés de
    longitude ouest, polarisation verticale, à la fréquence de 3880 Mhz et pour
    l’audio à 6,8 Mhz. L’ASC, en coopération avec Sympatico-Lycos, diffuse
    également les points saillants de la mission en direct à partir de NASA TV à
    : http://www.espace.sympatico.ca/

    -30-

    Pour obtenir plus d’information
    Bureau des Relations médias
    Agence spatiale canadienne
    Tél. : (450) 926-4345 ou 4370
    Télécopieur : (450) 926-4352

    Site Web de la mission STS-100 : http://www.espace.gc.ca/mission-sts100